1988-1989 (Saison 39) : La remontée en D1
Pour sa seconde saison comme président, J.M. Aulas donne carte blanche à Bernard Lacombe (nouveau directeur sportif) et à Raymond Domenech (nouvel entraîneur) pour recruter, en bénéficiant d'une enveloppe financière importante. Les techniciens renforcent l'effectif avec des joueurs confirmés, en les associant à des jeunes du centre de formation. Le résultat est éclatant, l'OL prend rapidement la tête de son groupe et ne la lâchera pratiquement pas pendant toute la saison. L'équipe, par son football offensif, écrase tout sur son passage avec notamment son buteur Kabongo, exceptionnel avec un total de 32 buts. Elle ne concédera que 4 défaites en D2 et 6 sur un total de 43 matchs.

Un parcours intéressant en Coupe de France dans l’optique de la remontée en D1.

 

1er sur 18 en groupe B de D2 (68 points ; 19 V - 11 N - 4 D ; 66 bp ; 22 bc)

Champion de France de D2 après la finale contre le FC Mulhouse (OL vainqueur deux fois 2-1) (2 V ; 4 bp ; 2 bc)

Coupe de F. : éliminé en 1/8ème par le FC Sochaux (1-0 à Sochaux puis 1-1 à Gerland) (4 V - 1 N - 2 D ; 17 bp - 5 bc)

Toutes compétitions : 25 V - 12 N - 6 D (87 bp - 29 bc)