1984-1985 (Saison 35) : une saison bien difficile
Charles Mighirian prend la décision, sur les conseils de Robert Herbin, de faire venir quelques joueurs chevronnés : Jean-François Larios, Félix Lacuesta et Olivier Rouyer, venu de RC Strasbourg. Parti sur de bonnes bases de recrutement, il en sera tout autrement sur le terrain. Le groupe ne se comporte que très médiocrement, et au soir d'une nouvelle défaite, qui place l'OL à 2 points du premier relégable, F. Lacuesta est licencié.
André Ferri est alors nommé au poste d'adjoint de Robert Herbin, avec mission de ressouder le groupe. Les résultats sont là. L'OL, qui ne perd aucun de ses 7 derniers matchs, terminera en milieu de classement, après avoir tout de même évité le pire.

 

7ème sur 18 en groupe B de D2 (35 points ; 13 V - 9 N - 12 D ; 40 bp ; 38 bc) _ 1er du groupe B : OGC Nice (50 points)

Coupe de France : éliminé en 1/32ème par le Stade Brestois (1-3) (2 V - 1  D ; 10 bp - 3 bc)

Toutes compétitions : 15 V - 9 N - 13 D (50 bp - 41 bc)