1981-1982 (Saison 32) : la valse des présidents et des entraîneurs
Le 9 janvier 1981, Jean Perrot succède à Rocher Michaux. Mais pour des raisons de mésentente évidente, plusieurs joueurs, dont Tigana, sont évincés. Kovačević remplace Destrumelle en novembre 1981 mais l'OL ne va pas bien, son image et sa réputation se ternissent. Après un bon début de saison (4 victoires pour les 4 premiers matches), l’OL ne tiendra pas ce rythme et ne se maintiendra à nouveau que par miracle, en terminant à la 16ème place sur 20.

Le Président Perrot doit à son tour quitter le club. Le climat reste très malsain.

Fait marquant : l'OL a disputé son 1000ème match en D1, le 21 août 1981 face à Montpellier (victoire 2-0).

 

16ème sur 20 en D1 (41 pts ; 13 V - 6 N - 19 D ; 38 bp ; 46 bc) _ 1er : AS Monaco (55)

Coupe de France : éliminé en 1/8ème par le Sporting Bastia (2-0 à Bastia ; 3-2 à Gerland) (4 V - 1 D ; 10 bp - 6 bc)

Toutes compétitions : 17 V - 7 N - 20 D (48 bp - 52 bc)