1962-1963 (Saison 13) : Une année encourageante
L'Allemand Kurt Linder et le Luxembourgeois Victor Nuremberg sont les deux principales recrues. Lucien Jasseron arrive également. Avec Le Havre AC, en D2, il avait gagné la Coupe de France, en plus de faire remonter ce club en D1. Brillant tacticien, il organise l'équipe lyonnaise avec pour première préoccupation de barrer l'accès de son but, dont Marcel Aubour devient le gardien attitré. Son arrivée coïncidera avec de très bonnes heures de l’OL.
Le club atteint son meilleur classement en D1 (5ème), après avoir été champion d'automne. En plus, l'intelligence tactique de Jasseron, alliée aux qualités innées de ses joueurs, amène pour la première fois l’OL en finale de la Coupe de France (perdue contre AS Monaco 0-0 puis 2-0 pour le match rejoué).
La saison se termine avec la perspective de participer à la Coupe des Vainqueurs de Coupe, grâce au doublé monégasque.

 

5ème sur 20 en D1 (43 points ; 15 V - 13 N - 10 D ; 52 bp - 41 bc) _ 1er : AS Monaco (50)

Coupe de France : finaliste contre l’AS Monaco (1er match 0-0 ap puis défaite 0-2) (5 V - 1 N - 1 D ; 12 bp - 5 bc)

Toutes compétitions : 20 V - 14 N - 11 D ; 64 bp - 46 bc