Le stade de Décines : le projet

Rectangle à coins arrondis: La présentation du projet
 

 


Le Stade des Lumières, aussi nommé Grand Stade OL ou OL Land (noms provisoires avant naming), est un projet de complexe de sports et de loisirs avec hôtel, zone de loisirs sportifs, bureaux dont la réalisation est envisagée pour l'année 2015, après avoir été initialement prévue pour 2010. La ville de Décines-Charpieu, dans la banlieue lyonnaise, a été choisie pour l'implantation de l'équipement et la réalisation des infrastructures d'accès par les collectivités (État, Conseil général du Rhône, Grand Lyon, Sytral, mairie de Décines) qui a pour objectif d'accueillir une trentaine d'évènements par an, dont vingt-six matches de l'Olympique Lyonnais, club évoluant en Ligue 1, et jouant jusqu'alors au stade de Gerland.

L'annonce du site retenu a été faite le 13 février 2007, mais le projet s’est heurté à de très fortes oppositions et à trois avis défavorables des commissaires enquêteurs, qui ont retardé son aboutissement. En effet, des associations de riverains craignant une augmentation des nuisances (pollution de l'air, pollution sonore, augmentation du trafic routier sur la rocade Est déjà saturée) lors des rencontres ont souhaité empêcher la concrétisation du projet. Après les enquêtes publiques positivement conclues, le maire de Décines a signé le permis de construire début février 2012. Le projet est lancé avec une participation importante de Vinci. Les travaux de terrassement ont débuté le 22 octobre 2013, antérieurement au bouclage du financement du projet qui a eu lieu en juillet 2013. Les travaux de gros œuvre ont débuté début août 2013 pour une durée estimée de trente mois, avec la cérémonie de pose de la première pierre le 12 novembre 2013. Le chantier est imposant, il nécessite 13 000 m3 de béton et 33 km de gradins, avec 1 500 ouvriers.

L'OL devrait intégrer le nouveau stade lors de la deuxième moitié de saison 2015-2016.

 Pour Jean-Michel Aulas, président de l’OL, la nouvelle enceinte doit permettre de rapporter au club 100 millions d'euros par an alors que le stade de Gerland ne rapporterait annuellement que 21 millions. La réalisation de ce projet et des prévisions recettes associées permettrait donc d'accroître les revenus du club, dans le contexte d'une baisse attendue des revenus liée à la crise économique et à l’incertitude concernant le montant des droits de retransmission télévisée.

Le projet OL Land s'inscrit dans une volonté générale des dirigeants du football français pour accroître la qualité de leurs installations (voir Lille OSC, OGC Nice, AS Saint-Etienne, O Marseille ou FCG Bordeaux …) et les rapprocher de la moyenne de l'élite européenne. Une volonté largement appuyée par les instances dirigeantes (LFP, FFF) mais également le gouvernement (rapports Séguin et Besson). Ainsi le rapport Séguin préconisait la reconnaissance du caractère d'intérêt général aux grandes enceintes sportives afin d'« éviter le retard pris dans la construction d'OL Land ». La raison d'un tel « état d'urgence sur les grandes enceintes » est que malgré la Coupe du monde de football de 1998, lors de laquelle 420 millions d'euros sur les 600 millions investis avaient été alloués au seul Stade de France, les stades de football français sont nettement moins modernes que leurs homologues anglais et espagnols, ainsi qu’allemands et portugais (fortement améliorés pour l'organisation des Coupe du monde de football de 2006 et du Championnat d'Europe de football en 2004).

Le volontarisme français a assez naturellement débouché sur la candidature à l'organisation de l'Euro 2016, finalement couronnée de succès et OL Land fait partie des 12 stades présentés par la France à cette occasion dont 9 doivent être désignés comme « stades principaux » et trois comme « stades de réserve ». Troisième stade par la capacité, OL Land est le plus important parmi ceux à construire. Le  futur complexe de Décines fut perçu comme « l’un des piliers de la candidature française à l’Euro 2016 » et devrait accueillir plusieurs matchs importants de cette compétition.

 

 

Rectangle à coins arrondis: Quelques données
 


Adresse : Décines-Charpieu, Rhône (Site de Montout)

Construction et ouverture

Début travaux de terrassement : Lundi 22 octobre 2013

Début gros œuvre : début août 2013

Construction : 2013-2015

Ouverture : en cours de la saison 2015-2016

Architecte : Populous

 

Coût de construction

450 M€ pour le complexe (dont 300 M€ juste pour le stade) + de 180 M€ de travaux pour améliorer l'accès

 

Utilisation

Clubs résidents : Olympique Lyonnais

Propriétaire : Olympique Lyonnais

 

Équipements

Surface : 50 hectares

Capacité : 48 865 places grand public (65 000 places en mode concert) ;

6000 places VIP ; 109 loges ; 350 places pour les personnes à mobilité réduite

16 000 places de parking

58 buvettes ; 19 escalators ; 20 ascenseurs

Hôtels, restaurants ; une agence de voyage et une agence bancaire ;

Musée du sport ;

Connexions informatiques de haut niveau.

 

Terrains

Terrain naturel chauffé et équipé de luminothérapie de 105 m par 68 m.

Terrains et centre d’entraînement.

 

    

 

Le futur stade bénéficiera d’une multitude de technologies modernes, comme l’accès au Wifi avec 500 bornes qui permettront 25 000 connexions à Internet simultanées. Idéal pour revoir les buts ou "tweeter". L’éclairage de l’intérieur du stade et de la façade extérieure a été étudié, tout comme l’acoustique, ce qui devrait permettre d’avoir le droit à des ambiances de folie lorsque le stade sera plein. Il y aura également une centaine de caméras de surveillance, gérées via plusieurs PC de sécurité, dont l'un sera situé dans les locaux du Grand Stade. La pelouse fera également l’objet de techniques de pointe avec des systèmes de drainage des eaux, de ventilation et de chauffage.

Ce stade 2.0 sera ouvert 365 jours par an avec, outre les matchs, des concerts, salons, séminaires ou réceptions.

  

Rectangle à coins arrondis: Infographie